FACTEURS AFFECTIFS


1. Confiance en l’amour de sa (son) partenaire
et désir de fonder une famille.
2. Obstacle à l’acquisition et à l’utilisation de
moyens contraceptifs : gêne d’en parler -
pudeur d’en acheter - etc.
3. Pression du partenaire : peur du rejet ou
d’une rupture de la relation en l’absence de
relations sexuelles.
4. Renforcer une relation amoureuse instable.
5. Peur de s’affirmer : expressions de ses
craintes, de ses volontés, etc.

 

FACTEURS CHIMIQUES


1. Absence de contraception.
2. Mauvaise utilisation : pilule oubliée -
condom mal installé - etc.
3. Choix d’une méthode contraceptive.
moins efficace.
4. Contraceptif défectueux, abîmé ou périmé.

FACTEURS CULTURELS


1. Augmentation des messages et des scènes
à caractère sexuel dans les médias :
publicité - cinéma - séries - etc.
2. Commercialisation sexuelle :
• Pornographie (revues - vidéos - internet) ;
faussetés véhiculées.
•Hausse de la prostitution :
journaux - revues - internet.
3. Atténuation des tabous sexuels : avortement -
ITSS ou MTS - homosexualité -
pratiques sexuelles - etc.
4. Prolongement du célibat : hausse de l’âge
moyen des mariages ou des unions de fait.
5. Brièveté des relations amoureuses :
changement plus fréquent de partenaires.

FACTEURS ÉDUCATIONNELS

1. Relâchement de la surveillance parentale.
2. Éducation sexuelle familiale ou scolaire
insuffisante ou inadéquate.
3. Faible initiation aux valeurs et aux principes
moraux : responsabilités sexuelles -
respect de soi - etc.
4. Carence d’une documentation sexuelle
adaptée : cours - volumes - vidéos - etc.
5. Mutisme : milieu familial où toute discussion
sexuelle est réprimée et taboue.

FACTEURS MORAUX

Impact moral négatif sur l’entourage
en optant pour un avortement.

FACTEURS PHYSIOLOGIQUES

Hausse de la consommation de l’alcool et
des drogues : réduction de la conscience du
jugement, de la gêne et des interdits.

FACTEURS PHYSIOLOGIQUES

FONCTIONNEMENT COGNITIF

1. Spontanéité : relations sexuelles non
planifiées et non protégées.
2. Pensée magique : sentiment
d’invulnérabilité face aux dangers.
3. Capacité de jugement limitée : évaluation
objective des conséquences de ses actes.
4. Curiosité et gout du risque : goût de
l’aventure - soif de connaître.
5. Inexpérience / ignorance.

FACTEURS PHYSIOLOGIQUES

MOTIVATIONS CONSCIENTES OU INCONSCIENTES

1. Obtenir une valorisation personnelle :
réalisation d’un projet - signe d’autonomie.
2. Confirmer son identité sexuelle : vérifier
sa fertilité - prouver sa féminité.
3. Combler une carence affective : engendrer
une source d’amour inconditionnel.
4. Égaler ou surpasser sa mère.
5. Renforcer une relation amoureuse.
6. Constester la société : défi des normes et
de l’autorité - forme de révolte - etc.
7. Compenser un deuil antérieur : mort d’un
être cher - séparation - échec - etc.
8. Rechercher de la valorisation sociale :
statut d’adulte - signe de maturité -
attention de l’entourage - etc.
9. Se distancer de la famille : relations familiales
tendues - traumatisme - etc.
10. Fuir une situation insoutenable.

FACTEURS SOCIAUX

1. Pressions des pairs : conformisme - sentiment
d’appartenance - etc.
2. Influence de la classe sociale :
valorisation ou non de la grossesse.

 

FACTEURS TECHNIQUES

1. Effet séculaire ou abaissement de l’âge
moyen du déclenchement de la puberté
depuis le début du siècle, provoquant ainsi
une fécondité plus précoce.
2. Problèmes de santé ou effets secondaires liés
à l’usage de certains contraceptifs : maux de
tête - nausées - etc.
3. Baisse d’efficacité d’une technique.
contraceptive due à la prise d’un médicament
(ex. : antibiotiques).

FACTEURS AFFECTIFS

1. Rupture ou fragilité de la relation de couple.
2. Traumatisme : viols - inceste.
3. Peur de l’impact négatif chez l’enfant si ce
dernier n’est pas désiré.
4. Peur des responsabilités entourant
l’éducation d’un enfant.
5. Peur du jugement des proches à l’annonce
à l’usage de certains contraceptifs : maux de
d’une grossesse.

 

FACTEURS ÉCONOMIQUES

1. Obstacle à la réalisation d’un projet :
études - voyage - acquisition d’un bien - etc.
2. Menace à l’obtention ou au maintien.
d’un emploi.
3. Perte d’emploi.
4. Insuffisance des ressources financières
personnelles ou sociales pour subvenir
aux besoins d’un enfant.

FACTEURS ÉDUCATIONNELS

Hausse de la scolarité chez les filles.

FACTEURS MÉDICAUX

1. Âge de la mère : trop jeune trop
avancé (risques).
2. Problème de toxicomanie chez la mère :
alcool - drogues - médicaments.
3. État de santé psychologique de la mère :
Dépression - burnout - etc.
4. Handicap physique ou mental chez la mère
5. Contraction d’une maladie : rubéole - etcé
6. Malformation chez le foetus : séquelles
physiques et/ou mentales
7. Développement technologique :
détection précoce des anomalies par
échographie - amniocentèse - etc.

FACTEURS MORAUX

Impact moral négatif sur l’entourage
en optant pour un avortement.

FACTEURS SOCIAUX

1. Imitation sociale : nombre élevé de femmes
ayant choisi cette option.
2. Risque de refet ou de marginalité
suite à la naissance d’un enfant.
3. Absence ou carence des ressources
sociales et communautaires du milieu.
4. Pressions des proches : parents - conjoint
amis - pairs.
5. Absence du soutien ultérieur du
partenaire, des parents ou des proches.

Pregnancy test on calendar background, h